Bleu Nike Air Max Chaussures De Tavas QA4gEL0Re

SKU22689305818166
Bleu Nike Air Max Chaussures De Tavas QA4gEL0Re
Blauwe
Acteur de référence de la retraite pour 55 millions de clients
Monespace personnel

Ecritures du vietnamien: caractères chinois et caractères latins

Trois pays qui ont fait partie de la sphère de civilisation chinoise ont aussi adopté son écriture pour transcrire leur langue. Mais dans chacun de ces pays, il a fallu adapter l'écriture à une langue autre que celle pour laquelle elle avait été constituée, et dans chacun d'entre eux, aussi, on a adopté plus tard un autre type d'écriture, dans le but de pallier aux difficultés de l'utilisation des caractères chinois. D'où une coexistence, diverse selon les pays, entre plusieurs types d'écriture. Ces trois pays sont la Corée, le Japon et le Viet Nam.

Caractères chinois Ecritures du coréen Ecritures du japonais

L'histoire des relations entre le Viet Nam et son grand voisin du Nord est tumultueuse. Pénétré par le commerce chinois depuis l'époque des Royaumes combattants (Ve-IIIes. avant notre ère), le Nam Viet (qui couvre à peu près la moitié nord de l'actuel Viet Nam) a été annexé à l'empire du Milieu en 111 avant notre ère. Rebaptisé An Nam (= Sud pacifié), il n'a retrouvé son indépendance qu'en 939. Mais même après cette date, le Viet Nam (qui s'est appelé Dai Viet et, au XIXe siècle, Viet Nam ) est resté tributaire de la Chine et par delà tous les conflits qui ont jalonné les siècles, l'influence culturelle de la Chine y est restée très forte.

Nam Viet An Nam Dai Viet Viet Nam

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la France a attaqué le Viet Nam et l'a placé sous sa dépendance, en le divisant administrativement en trois entités appelées par les Français Tonkin, Annam et Cochinchine, les deux premières ayant le statut de protectorat et la troisième de colonie. Les autorités coloniales entendaient bien y réduire l'influence de la Chine au profit de la leur, tandis que les mouvements nationalistes qui s'y sont développés dans la première moitié du XXe siècle ne voulaient ni de l'une ni de l'autre.

En 1954, la victoire des Vietnamiens sur l'armée française à Dien Bien Phu sonne le glas de la présence de la France en Indochine, mais l'indépendance n'est acquise et les dernières troupes étrangères chassées du Viet Nam que le 30 avril 1975 – après trente ans de combats contre le colonialisme français et contre la " guerre odieuse " (De Gaulle, 1967) que les Etats-Unis y mènent à l'initiative des présidents Kennedy et Johnson, et des centaines de milliers de morts.

Dien Bien Phu guerre odieuse

La première écriture utilisée au Viet Nam a été l'écriture chinoise: d'abord écriture du chinois prononcé à la vietnamienne ( chu nho – "écriture des lettrés"), puis écriture du vietnamien ( chu nom – "écriture du Sud"). Sous l'occupation française a été adopté un système d'écriture avec l'alphabet latin ( quoc ngu ) tel qu'il avait été conçu plusieurs siècles auparavant par des missionnaires catholiques. Il a été généralisé après 1945 et il est actuellement le seul utilisé pour l'écriture du vietnamien.

Recherche

Akong, une vie remarquable

Film documentaire

samedi 17 févr.

Première en Belgique.

A l’occasion du 40 anniversaire du Centre d’études tibétaines de Bruxelleset du Nouvel An tibétain du Chien de Terre.En présence du producteur et du directeur du film.

Ce documentaire, qui a reçu plusieurs prix, conte l’histoire d’Akong Tulkou Rimpotché, un maître bouddhiste tibétain contraint de quitter son pays en 1959, au paroxysme des tensions sino-tibétaines, et forcé à l’exil en terrain inconnu. Au cours des dix mois de son évasion dramatique vers l’Inde à travers l’Himalaya, Akong frôle la mort et compte parmi les 13 seuls survivants aux difficultés de l’expédition qui comptait 300 réfugiés au départ. Gisant, proche de la mort dans une grotte himalayenne, il fait la promesse de vouer sa vie à l’aide humanitaire s’il survit.

Arrivé en Occident il fonde en 1967 Samye Ling en Écosse, le premier monastère bouddhiste tibétain en Occident, et devient un des acteurs clés de l’implantation du bouddhisme tibétain en Occident. En 1977 il fonde le Centre d’études tibétaines Kagyu Samyé Dzong à Bruxelles dont il fut le Président. Il cofonde ensuite une organisation humanitaire nommée «ROKPA», le mot tibétain pour aide. Il travaille sans arrêt à la fondation d’écoles, d’orphelinats, procurant un toit et une éducation aux enfants des rues, offrant nourriture, abri et approvisionnement médical de base dans des pays tels que le Tibet, le Népal, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud.

Le message fondamental de compassion en action d’Akong brille de tous ses feux et son exemple inspire des milliers de gens à oeuvrer pour un monde meilleur. Certains d’entre eux sont les narrateurs de ce film.

C’est à Chengdu en Chine, en octobre 2013, qu’Akong Rimpotché, sur le point de s’embarquer dans la dernière de ses nombreuses missions humanitaires, va trouver la mort, assassiné de manière insensée en compagnie de son adjoint et de son neveu. Malgré cette fin tragique et choquante à une vie remarquable, le film s’achève sur un message d’espoir.

Version originale anglaise, sous-titrée en français

Horaire

Samedi 17 février à14.30

Entrée

PRÉVENTE EN LIGNE

11 € | 7 €(-26 ans, seniors, allocataires sociaux)

SUR PLACE

12 € | 8 € (-26 ans, seniors, allocataires sociaux) 1,25 € (art.27)

Article 27 : Réservation par téléphone au 02 538 90 20

Écoles

Théâtre

mercredi 20 mars samedi 23 mars

Cirque

samedi 25 mai

Festival

Cinéma

dimanche 07 oct.

Agenda Complet

Centre culturel Jacques Franck

Chaussée de Waterloo 94

1060 St-Gilles

+32 (0)2 538 90 20 info@lejacquesfranck.be
Newsletter Agenda

© 2017 Centre culturel Jacques Franck asbl

A découvrir

Restez connectés

Votre réseau CCI

> Accédez à la liste